Home Staging Gratuit : Valorisez votre bien !

Nombreux conseils pour mieux vendre votre bien immobilier !

  • Comment transformer son bien sans frais important en "propriété témoin" et ainsi créer le coup de coeur ...
  • Comment dépersonnaliser son bien et ainsi donner l'envie d'y vivre ...
  • Comment désencombrer son bien et ainsi ouvrir l'espace et la lumière ...
  • Les réponses sur ce site !
    Avant de mettre son bien en vente, il faut le préparer. Ranger et nettoyer de fond en comble sont bien évidemment indispensables, mais ne suffisent pas. Il faut que votre bien soit digne d'une propriété témoin, le rendre lumineux et accueillant, ouvrir l'espace, et jouer sur les sens du visiteur.
    Ce qu'il faut absolument faire :

  • Dépersonnaliser le bien afin que l'acheteur potentiel puisse s'imaginer y vivre, en enlevant les objets qui se rapportent directement au propriétaire ;
  • Désencombrer, c'est-à-dire enlever les objets de décoration superflus, déplacer les meubles voire même enlever ceux qui sont trop imposants. Cette étape essentielle permettra de mettre en valeur l'espace de vie, c'est lui et pas vos meubles que l'acheteur doit voir au premier coup d’œil ;
  • Créer un point focal, lieu vers lequel diriger le regard du visiteur lorsqu'il entre dans une pièce.

  • Chaque pièce de votre bien immobilier doit être minutieusement étudiée afin d'établir une étude précise et élaborer une analyse complète des améliorations à y apporter, pour qu'il se transforme rapidement en propriété témoin. Cette étape est primordiale dans la vente de votre bien, elle vous permet de vous démarquer des autres biens sur le marché.

    Home Staging Lifting pour Mieux Vendre


    Un lifting peut s'avérer nécessaire afin de transformer votre bien immobilier et ainsi créer le coup de cœur chez le visiteur. Il vous faut éviter le plus possible les frais en trouvant des alternatives mais dans certains cas, un petit investissement en travaux peut s'avérer très fructueux lors de la vente de votre propriété.
    Un robinet qui fuit, une tache d'humidité au mur ou au plafond, une moquette défraîchie, des traces de cadres sur les murs, une fissure... toutes ces imperfections sont des excuses pour l'acheteur afin de vous vous faire une offre moins intéressante pour l'acquisition de votre bien.

    Comment sensiblement augmenter la valeur d'un bien :

    Il peut s'avérer intéressant d'investir dans des travaux plus importants afin d'augmenter la valeur de votre bien. Prenez l'exemple d'un appartement de 105 m², 2 chambres qui sera transformé en appartement 3 chambres. A superficie égale, un appartement 3 chambres vaut de 20 à 25.000 euros de plus qu'un appartement 2 chambres!

    Le salon de cet appartement fait 35 m², nous allons construire dans l'angle un mur pour créer une chambre de 9 m². Afin d'éviter l'effet couloir et augmenter la luminosité et la sensation d'espace, nous abattrons une partie du mur donnant sur la cuisine.

    Suivra un rafraîchissement général de l'appartement et il sera fin prêt pour sa mise en vente en appartement 3 chambres. Le coût des travaux avoisinent les 7.500 euros alors que la valeur de l'appartement est de 20 à 25.000 euros plus élevée. Une excellente opération financière !





    Home Staging, photographies aériennes

    Dans le cas d'une importante propriété, agrémentez vos annonces de vente par la prise de photos aériennes.
    Attention : les photos aériennes ne peuvent montrer les propriétés voisines sans accord préalable des intéressés (floutage possible). Le législateur réfléchi à un statut juridique pour l'utilisation d'un drône, ce dernier devra donc être utilisé sous toute réserve légale. Les photographies aériennes par ULM, avion ou hélicoptère doivent respecter la réglementation aéronautique tenant compte des zones interdites de survol.

    Prenons l'exemple de ce château, j'ai pris ces photos peu avant sa mise en vente :
    La zone de survol en avion est autorisée, la propriété de 70ha permet d'être photographiée sans empiéter sur les propriétés voisines. Rien de tel que pour faire découvrir l'ensemble de la propriété (château, ferme, orangerie), son bois et ses étangs, ainsi que le village :

    Alain Schenkels, qui suis-je ?

     
    Le Home Staging a vu le jour aux États-Unis dès 1972. En Europe, ce concept de mise en valeur de la propriété immobilière n’en est pourtant qu’à ses balbutiements.

     En 2005, je découvre au Québec le Home Staging et m’y intéresse de plus près. Après avoir longuement étudié les mécanismes de transformation d’un bien pour mieux le vendre, je décide d’y consacrer mon temps et teste le concept sur de nombreux biens, tant en Belgique qu’à l’étranger.
    C'est donc tout naturellement qu'en 2006 je décide de débuter mes activités de conseils en revalorisation immobilière, que ce soit par l'intermédiaire d'agents immobilier ou en direct avec les propriétaires de biens à vendre.

    Il est important que le concept du Home Staging soit accessible au plus grand nombre et pas seulement aux propriétés de prestige. C’est pourquoi j’ai créé cette méthode qui permet à tout propriétaire d’un bien à vendre d’avoir accès à toutes les informations utiles afin de le transformer lui-même, sans devoir investir des sommes importantes et limiter les prestataires externes.

    Cette méthode s’adresse aussi bien au grand public qu’aux personnes qui travaillent dans un domaine connexe comme la décoration ou l’immobilier. Il n’y a aucun prérequis pour la suivre. En effet, malgré toutes les expériences acquises en décoration ou autres, le Home Staging demeure un concept particulier qui comporte des techniques stratégiques, traitées en détail dans la méthode.

    Elle concerne tout type de bien, du studio à la villa 4 façades. Au cours de vos transformations, n’hésitez pas à relire chaque section, chaque détail a son importance !

    Je vous souhaite une bonne et profitable lecture.

    Bonne vente,
    Alain Schenkels

    Home Staging la presse belge parle de nous

    Supplément "Mon Argent" du journal l'Echo :



    "(...) Le principe du home-staging est simple : il faut dépersonnaliser le bien afin que n’importe quel quidam s’y sente comme chez lui dès les premières minutes. Des minutes cruciales d’ailleurs puisque, à en croire certaines études, il faut “90 secondes à peine pour que l’acheteur se fasse une idée sur le bien qu’il visite”. Pour ce faire, un grand nettoyage s’impose. Et, au besoin, retirer les meubles les plus encombrants car c’est l’espace de vie qui compte aux yeux de l’acheteur. Sur Internet, le site home-staging.be regorge de conseils et propose une méthode élaborée pour maîtriser l’art du home-staging (...)"



    "(...) Des études américaines ont démontré que le Home Staging permettrait de dynamiser le prix de vente d'une propriété entre 6 et 11%. Toutefois, en période de "crise immobilière", le Home Staging a plus l'ambition de limiter la négociation avec l'acheteur que d'augmenter la valeur dun bien. "Lorsqu'un bien est mis en vente, la marge de négociation oscille en Belgique entre 5 et 15% du prix demandé" assure Alain Schenkels (Home-Staging.be), pionnier du Home Staging en Belgique (...)"



    "(...) Binnenhuisarchitect Alain Schenkels past sinds een jaar de techniek van ‘verleidelijk vastgoed’ toe. Hij legt uit: “Wanneer een onroerend goed te koop wordt aangeboden, schommelt de onderhandelingsmarge gewoonlijk tussen 5 en 15 procent van de vraagprijs. ‘Home staging’ mikt op verleiding en heeft als doel liefde op het eerste gezicht op te wekken. Als dat gebeurt, is de bezoeker vaak bereid onmiddellijk de vraagprijs te betalen.” Maar een onderhandelingsmarge op een woning van 300.000 euro betekent al snel een winst van 6.000 euro voor de verkoper. (...)"

    1. Préalable à toute transformation

    Avant d’amorcer la transformation de votre bien grâce aux techniques de mise en valeur de votre propriété, faites le tour de toutes les pièces de votre habitation et prenez de nombreuses photos. Les souvenirs s’effacent et dans quelques années vous pourriez regretter de ne plus vous souvenir avec exactitude de la place des meubles et de la décoration de votre bien.

    Par ailleurs, en prenant des photos de chaque pièce, vous pourrez comparer plus efficacement la décoration « avant » et « après ». Vous pourrez aussi montrer à votre entourage - mais pas aux acheteurs bien entendu - votre travail de mise en valeur de votre propriété immobilière.
    Prendre des photos de l’état actuel de votre bien vous aidera aussi lors de la transformation. Vous pourrez comparer l’état ancien avec l’état en cours de modification et, en suivant les conseils de la méthode, améliorer progressivement (par essai-erreur) l’agencement de chaque pièce de votre bien immobilier. N’hésitez pas à demander à vos proches ce qu’ils en pensent.

    Voici un exemple sans aucuns travaux, simplement en allégeant et en harmonisant la décoration. Vous remarquerez aussi l’importance du cadrage de la photo :


    2. Pourquoi le Home Staging ?

       
    De nombreuses personnes pensent que préparer son bien à la vente c’est le « surdécorer » ou faire en sorte qu’il soit digne d’être photographié pour un magazine de décoration. Un décorateur d’intérieurs va penser la déco pour faire correspondre l’espace de vie avec la personnalité des propriétaires du bien.

    Le Home Staging, c’est tout le contraire ! C’est une mise en scène qui dépersonnalisera la propriété, qui retirera tout ce qui a rapport avec son propriétaire, pour attirer le regard de l’acheteur potentiel « moyen » sur les qualités du bien et qu’il puisse s’imaginer y vivre. Ceci, afin d’augmenter le nombre de personnes intéressées, ce qui accélère la vente qui s’opère alors au meilleur prix.
    On peut aussi appeler le Home Staging, mise en valeur de la propriété immobilière.

     C’est une approche multiple pour préparer son bien à la vente. Faire disparaître tout ce qui encombre et nettoyer est nécessaire, mais très insuffisant. Il est important de suivre à la lettre les techniques stratégiques du Home Staging pour mettre toutes les chances de son côté de vendre son bien immobilier plus vite et plus cher que ses compétiteurs (c’est-à-dire les autres biens comparables sur le marché).

    Des études l’ont prouvé, lors de la visite d’un acheteur potentiel, les 90 premières secondes sont capitales. C’est durant ce court laps de temps que le visiteur se fera sa première opinion – intuitive, mais déterminante – sur votre bien immobilier. Par ailleurs, la plupart des acheteurs prennent 3 à 6 minutes pour faire le tour d’un bien. Il est certain que, à ce moment précis, l’acheteur a inconsciemment ou consciemment déterminé s’il est prêt à passer des années de sa vie dans cet espace.
    C’est cet effet « coup de cœur » qu’il vous faut cultiver. Pour un achat aussi important que celui d’un bien immobilier, souvent les gens font davantage confiance à leur instinct qu’à leur raison.
       
    Nous verrons en détail comment faire pour attirer le regard de l’acheteur potentiel sur les aspects positifs de votre bien. Mais on peut déjà indiquer qu’il faut impérativement enlever toute distraction pour l’œil de l’acheteur (œuvres d’art trop marquantes, collections personnelles, livres et DVD, etc.).
    Pour réussir une transformation de mise en valeur de sa propriété immobilière, il est capital de se mettre à la place de l’acheteur, de jeter un autre regard sur son bien, un regard critique. Ce n’est plus à vous qu’il doit plaire, c’est à l’acheteur « moyen ».
    Le Home Staging commence à l’extérieur du bien, car la première impression de l’acheteur potentiel se fait depuis la rue. Certes, il est plus facile de gérer l’extérieur d’une maison que celui d’un immeuble à appartements. Mais nous verrons plus loin que, même si vous vendez un appartement, il est possible dans une certaine mesure d’améliorer l’aspect extérieur de l’immeuble.

    Un acheteur potentiel compare votre bien aux autres sur le marché, vous devez procéder de la même manière. Il vous faut examiner avec attention les biens de vos compétiteurs, connaître leurs défauts et leurs qualités, afin de déterminer des priorités dans la mise en scène de votre bien et les éventuels travaux à prévoir à moindre coût.

    La valeur d’un bien s’estime en fonction de sa situation géographique, de la concurrence sur le marché et de son âge, d’une part, de sa configuration, de ses équipements et de son état, d’autre part. On ne peut quasiment pas agir sur les premiers points, il faut donc se concentrer sur les derniers. Si vous ne l’avez pas encore fait, commencez par visiter des biens de valeur équivalente pour analyser leur équipement, leur aménagement et leur état. De cette façon, vous verrez immédiatement les rénovations à mener et ce que vous devez mettre au goût du jour dans votre bien.

    Toutefois, il y a parfois moyen de tirer le meilleur parti de :

  • la situation géographique : vantez le quartier, son accessibilité, ses équipements (écoles, commerces, etc.) ou parlez de son calme, ses espaces verts, si c’est le cas ; s’il y a lieu, n’hésitez pas à parler de sa proximité avec un quartier mieux côté ;
  • la concurrence sur le marché : s’il y a un concurrent sérieux, attendez – si c’est possible - qu’il soit vendu, parfois quelques semaines d’attente peuvent rapporter gros ;
  • l’âge : celui-ci peut signifier « charme » ; s’il y a cheminées, lambris, parquets, etc., il faut mettre ces points en évidence, on recherche de plus en plus ces éléments (s’ils sont en bon état), l’effet « coup de cœur » peut venir de ce qui paraissait vieux.

    La première impression est cruciale. Vous devez chercher tout ce qui ne va pas avec un regard critique. Faites attention aux moindres détails, par exemple, pour ne prendre que le chemin d’accès, des dalles descellées de l’allée ou du trottoir, une boîte aux lettres rouillée ou des plantations trop touffues... Durant cette inspection, prenez des photos ou des notes de tout ce qui mérite une attention particulière. Notez tout, vous trierez ensuite en fonction de ce que vous voulez investir en temps et en argent pour préparer votre bien à la vente. Ces documents vous aideront à cerner les priorités dans la liste des choses à faire.

    Vous découvrirez aussi comment rendre votre bien lumineux de manière naturelle. Vous pouvez par exemple :
  • enlever les tissus trop lourds qui entourent les fenêtres (rideaux, lambrequins, caches, etc.) ;
  • assurer un éclairage artificiel adéquat qui ajoute de la chaleur et pousse les acheteurs à rester plus longtemps dans la pièce ;
  • choisir les couleurs appropriées pour les murs - s’il faut les repeindre.

  • La plupart des acheteurs potentiels veulent un bien en très bon état. L’idée de devoir entamer des travaux de rénovation leur est désagréable. Ils regarderont donc en priorité si les sols sont modernes, à la mode : une vieille moquette comme sur la photo de l’exemple qui suit est impérativement à remplacer par du parquet stratifié ou, à défaut, du vinyle. Faciles et rapides à poser, ils présentent aussi la particularité d’être bon marché et donneront à votre visiteur une tout autre impression.

    L’état des murs et des plafonds est aussi une priorité, ils doivent être en très bon état et lumineux. Il ne doit pas y avoir de fissures, pas de couleurs vives ou de papiers peints qui font paraître l’espace plus petit, vieux, trop personnel. Si l’on doit déterminer des priorités dans la mise en valeur d’un bien, les sols, murs et plafonds le sont assurément.

    Exemple

    Voici un salon au tout début d’une transformation. On a déjà enlevé toute la décoration, reste donc :

  • une vieille moquette sombre, tâchée et marquée par des meubles de façon irrécupérable ;
  • un papier peint grisâtre qui se décolle, des trous et des marques laissées par les cadres qui viennent d’être enlevés ;
  • un canapé et deux fauteuils trop imposants et très sombres ;
  • des rideaux très épais qui empêchent la lumière d’entrer (un des châssis est à moitié occulté).

    Le tout fait paraître la pièce sale, démodée et petite. Il faut donc commencer par repeindre les murs dans une couleur claire et changer le revêtement de sol par du parquet stratifié.

    Vous avez vécu un certain temps dans votre propriété et y avez de bons souvenirs, vous vivez peut-être encore dedans, mais il vous faut maintenant apprendre à vous désengager émotionnellement de ce bien pour le rendre neutre et attrayant aux visiteurs. En le transformant, vous vous aiderez aussi à vous en détacher.

    Pour vendre sa propriété immobilière, il faut s’assurer que la première visite sera un évènement sensoriel pour l’acheteur, afin qu’il puisse se lier émotionnellement avec le bien. Pour cela, il faut impérativement :
  • qu’il soit visuellement attractif, lumineux, propre, le jardin entretenu … ;
  • qu’il sente bon, l’air doit être frais et propre, n’utilisez en aucun cas du parfum d’intérieur ou de l’eau de Javel ; les odeurs fortes ou artificielles feront penser à l’acheteur que vous essayez de cacher quelque chose, évitez aussi les odeurs d’animaux ; privilégiez un neutralisateur d’odeur (voir plus loin) ;
  • que le niveau sonore soit agréable, s’il y a du bruit qui vient de la rue ou des voisins, il faut fermer les fenêtres et passer de la musique délassante ; par contre, si on n’entend que les oiseaux ou le bruit du vent dans les feuilles, ouvrez les fenêtres ;
  • que l’on s’y sente bien, le bien doit être agréable à parcourir, tous les chemins et couloirs doivent être dégagés, plans et nettoyés. La température doit être confortable quel que soit le temps extérieur.

    En règle générale, n’oubliez pas que les acheteurs veulent voir un bien qui correspond à leur besoin, pas un musée. S’ils se souviennent de votre décoration, vous avez manqué votre but. Une couleur correcte et un éclairage chaleureux attirent les acheteurs. Il faut toujours renforcer l’éclairage et dans une même pièce utiliser des ampoules de même aspect et de même intensité. Ne tamisez jamais les lumières, même dans les chambres. Si les boiseries sont très sombres, n’hésitez pas à les peindre dans des couleurs claires. L’espace paraîtra plus grand, plus moderne et plus propre.

    Vous vivez encore dans le bien ?

    Le visiteur ne doit en aucun cas s’en rendre compte. N’organisez jamais de visite impromptue de votre propriété immobilière, car vous devez la préparer pour chaque visite. Vous pouvez aussi établir une check-list des choses à faire, pièce par pièce, avant l’arrivée d’un visiteur.

    Et surtout, il faut que tout soit impeccable ! Par exemple, la salle de bain doit donner l’impression qu’elle n’est pas utilisée. Outre les affaires personnelles à bannir (brosses à dents, peignes, rasoirs, savons et serviettes usagés, etc.), la robinetterie doit être propre, aucune trace de savon ou de calcaire, ni de cheveux. Il en va de même pour la cuisine et les autres pièces, comptez au moins une demi-heure de préparation avant les visites.

    Pour arriver à ce résultat – et vendre vite et cher -, l’important dans la mise en valeur de sa propriété immobilière est de réduire au maximum le coût des travaux éventuels. Je vous explique dans cette méthode comment procéder pour présenter votre bien de manière optimale sans exploser votre budget.

  • 3. Pourquoi une Mise en Scène ?

    L’étape la plus connue de la mise en valeur de la propriété immobilière est la mise en scène. Chaque étape a son importance et ne peut être dissociée des autres. Mais la mise en scène est celle qui permettra à l’acheteur de se connecter émotionnellement au bien, de s’imaginer vivre dedans et, au final, de recevoir une offre d’achat intéressante de la part de l’acheteur potentiel – ce qui est le plus important pour vous le vendeur !

    Nous verrons plus loin comment, pièce par pièce, mettre en scène votre bien immobilier. Cette mise en scène peut varier selon l’heure des visites. Par exemple, dans la cuisine on imagine bien une mise en scène de petit déjeuner (verres de jus d’orange, tasses de café, panier avec petits pains, etc.), ceci bien évidemment si la visite se déroule en matinée. Dans ce cas, n’hésitez pas à proposer à votre visiteur un café, il ressentira la chaleur qui se dégage de la cuisine ce qui le mettra en confiance. Plus tard dans la journée, proposez toujours un café accompagné de biscuits ou chocolats. Choisissez verres et tasses neutres, en accord avec l’atmosphère de la pièce (couleurs, textures), quitte à en acheter de bons marchés.

    Astuce : Vous allez peut-être profiter de votre futur déménagement pour renouveler les serviettes, parures de lit, etc. C’est une excellente idée et vous pourriez en profiter doublement. En effet, vous pouvez utiliser au préalable toutes ces nouvelles choses dans le cadre de la mise en scène de votre bien actuel. Il faut attirer le regard de l’acheteur potentiel, le faire avec du neuf est bien plus concluant qu’avec de l’ancien !

    La mise en scène c’est aussi créer un sentiment d’espace, de luminosité, de vie. Nous verrons plus loin comment procéder, par exemple en posant miroirs, plantes vertes et bouquets de fleurs aux endroits stratégiques.

    Je vous expliquerai comment rendre la circulation fluide dans les différentes pièces. Aucun obstacle ne peut se trouver sur le chemin que prendra le visiteur pour passer d’une pièce à l’autre, ni aucun obstacle dans l’axe du point focal de la pièce. Vous verrez plus loin que ce point focal fera l’objet d’une attention toute particulière, ce point est essentiel dans la mise en scène de votre bien immobilier.

    Important !

    La vente d’un bien immobilier est la vente d’un produit comme un autre. Si vous achetez une voiture avec une griffe, vous demanderez tout naturellement une ristourne au vendeur, c’est la même chose avec un bien immobilier. Si l’acheteur y découvre des points négatifs, il vous fera une offre moins intéressante. C’est ici que la mise en scène intervient, corriger les défauts sans les dissimuler.

    Astuce ... 
    Dans les communs d'une copropriété, veillez à ne pas vous retrouver dans le noir avec votre visiteur. Dans la mesure du possible, bloquez la minuterie sur "allumée".


    4. L’extérieur de votre habitation

    Avant d’évaluer les transformations à effectuer à l’intérieur de votre bien, voyons ce qu’il y a lieu de faire à l’extérieur. Il est impératif de tout mettre en œuvre pour que le visiteur ait une impression positive dès les abords de votre propriété immobilière.

    La première impression de votre visiteur se fera à l’extérieur de votre propriété, nous allons voir ensemble comment améliorer l’extérieur de l’habitation, que ce soit une maison ou un immeuble à appartements :

    1. Vente d’un appartement :

    Il est plus facile de gérer l’extérieur d’une maison que d’un appartement, où le propriétaire doit s’accommoder de l’état des parties communes. Or, une toute première impression générale du visiteur se fait déjà hors de l’appartement, lorsqu’il arrive aux abords de l’immeuble, puis dans le hall d’entrée de la copropriété.



    Si nécessaire, il vous est cependant possible d’améliorer la première approche, par exemple :

  • enlevez les publicités qui traînent sur les boîtes aux lettres ;
  • bloquez la minuterie sur la position « allumé » - il faut éviter que le visiteur se retrouve dans le noir avec vous qu’il ne connaît pas - ;
  • changez l’ampoule du palier par une autre plus puissante ;
  • donnez un coup de balai dans l’ascenseur, les halls et couloirs, sur le parcours d’accès au bien, etc.

    N’hésitez pas à parler du bien, faites l’article – l’acheteur est là pour çà -, mais restez attentif à ses questions, ses attentes. Ne dites que des choses positives sur le bien (sans mentir évidemment).

  • Si l’immeuble est présentable, insistez sur la qualité de la finition générale, sur son bon entretien, les espaces verts s’il y en a, etc. N’oubliez pas de mentionner, s’il y a lieu, le calme et le bon voisinage !
  • Si, par contre, les espaces communs ne sont pas très présentables, n’y traînez pas avec le visiteur. Mais attirez immédiatement son attention sur la situation du bien, les facilités du quartier (écoles, commerces...), l’accessibilité (routes, transports en commun...) et faites lui découvrir au plus vite l’intérieur du bien.


    2. Vente d’une maison :

    La première vision du candidat acquéreur, c’est le trottoir, parfois le jardin (haies, pelouse, plantes) ou la terrasse et, bien sûr, la façade.

    Il est primordial d’aménager ces éléments extérieurs comme l’intérieur du bien, en propriété témoin. Le trottoir doit être propre (pas de poubelles ou de déchets).


    Il faut soigner tout particulièrement le jardin. Si c’est une forêt vierge, il a l’air plus petit et donne une mauvaise impression sur l’entretien du bien. Les haies et pelouses doivent donc être impeccables. Si la saison le permet, des plantes fleuries dans le jardin, sur les terrasses ou balcons, donnent le sentiment d’une maison où il fait bon vivre.

    Attention, rien ne doit encombrer le jardin et/ou la terrasse ! Rangez les jouets des enfants, ne laissez traîner ni linge, ni même séchoir ! Il peut y avoir une table - ornée d’une plante fleurie ou d’une bougie par exemple - et des chaises bien alignées. Si la terrasse est petite, placez-y peu de meubles.



    Idées :

    1) Si à certains endroits le gazon comporte des trous ou des zones brûlées, munissez-vous d’un spray de teinture verte (colorant alimentaire, voire peinture) et aspergez les zones abîmées, l’aspect général de votre pelouse n’en sera que meilleur !

    2) Si des mousses, champignons, lichens ou traces de pollution recouvrent le béton ou la pierre du revêtement des terrasses ou du soubassement des façades, louez ou empruntez un nettoyeur à haute pression de type « Kärcher ». Cela fait des miracles !

    Quant à la façade, une porte ou des vitres sales, des châssis à la peinture écaillée, une gouttière qui fuit, donnent une mauvaise impression de l’état d’entretien de votre maison.
    Selon le type de problème, un nettoyage rapide, un peu de peinture ou du bricolage peuvent faire la différence. Il ne s’agit nullement de maquiller des défauts, mais de donner un coup de fraîcheur à votre maison !

    L’extérieur de votre maison ne doit pas repousser les acheteurs, il faut qu’ils aient envie d’entrer. Une couleur démodée peut décourager les acheteurs, surtout si la peinture est en mauvais état ou ne correspond pas au voisinage.

    Selon l’importance du bien, il peut être utile de repeindre les façades, d’enlever tout ou partie des plantes grimpantes, d’élaguer les arbres pour que la maison soit visible et pimpante.

    Si vous devez la repeindre :

  • si elle est blanche, corrigez les taches grises ou noirâtres avec du blanc, ton sur ton ;
  • si elle est d’une couleur trop sombre, démodée, ou qui n’est pas en accord avec le voisinage, voyez s’il faut la repeindre entièrement – parfois, il suffit de le faire vers la rue et/ou les jardins. Pour la couleur, évitez les teintes vives (rouge, jaune, etc.) ou froides (bleu, gris, etc.).

    Mais, surtout, tirez votre inspiration du voisinage immédiat. Si toutes les maisons sont blanches, en brique, en pierre, en bois foncé, tenez-y vous pour le choix de votre couleur, même si elle peut être plus claire.

    Une belle vue ajoute de la valeur à un bien, il faut donc veiller à diriger le regard de l’acheteur dans cette direction pour qu’il la remarque. N’hésitez pas à abattre ou tailler un arbre ou arbuste qui a trop poussé et empêche de voir l’étendue du jardin, la beauté de la façade ou le magnifique paysage environnant.

    Important
    N’oubliez pas, la première impression de l’acheteur se forge à deux moments-clés :

  • À l’extérieur du bien : le candidat acquéreur se fait une première impression générale.
  • À l’intérieur du bien : le candidat acquéreur doit pouvoir s’imaginer y vivre.


  • 5. Les 3 règles d'or

    Les trois règles d’or du Home Staging
    1. Dépersonnalisation 2. Désencombrement 3. Point Focal

    Nous vivons dans une société de consommation. Au fil des années nous accumulons de nombreux objets (décoration, souvenirs, etc.). Ces objets font partie intégrante de notre quotidien, ils personnalisent notre propriété, ils représentent notre personnalité.

    Un décorateur d’intérieurs aménage votre bien selon vos goûts. Le Home Staging inverse la tendance, dépersonnalise votre bien, le rend neutre afin de plaire au candidat acquéreur standard. Votre demeure doit devenir digne d’une propriété témoin. Lors des visites les acheteurs potentiels doivent pouvoir imaginer y vivre, entrer chez eux.

    Avant de mettre son bien en vente, il faut donc impérativement :

  • dépersonnaliser le bien, afin que l'acheteur potentiel puisse se projeter dans cet espace, en enlevant les objets qui se rapportent directement au propriétaire (photos personnelles, souvenirs divers, trophées, collections, signes religieux, etc.) ;
  • désencombrer le bien, afin de mettre en valeur l'espace de vie ;
  • identifier et dégager le point focal (voir plus loin).

    Attention, votre bien ne doit pas seulement être fonctionnel, il doit aussi être attirant, serein !

    Le principe qui sous-tend cette philosophie : faire en sorte que l’allure générale de votre bien se rapproche de celle d’un appartement ou d’une maison témoin et donne au visiteur l’occasion de vivre une expérience où il se verra évoluer dans cet environnement.